Préparation au métier de correcteur-relecteur-réviseur

Statut actuel
Non-inscrit(e)
Tarif
Fermer
Commencer
This course is currently closed

Afin que la pensée des auteurs soit exprimée le plus clairement possible avec toute la précision de fond souhaitable, le correcteur met à la disposition du client ses connaissances et ses capacités rédactionnelles, mais surtout il exerce un rôle de « lecteur critique ».

Les fautes de frappe, les orthographes défectueuses, les interversions de lettres, les inattentions sont courantes. Il n’est pas toujours facile également d’éviter les paronymes ou les pléonasmes. Mais le correcteur traque toutes les fautes, tant grammaticales, orthographiques, syntaxiques que lexicales, et assure ensuite une présentation typographique de qualité en s’appuyant sur les règles en usage à l’Imprimerie Nationale.

Être « bon » en français n’est donc pas suffisant, le rôle du relecteur va largement au-delà. Il intervient également sur le choix des polices et des corps de caractères, la mise en page (positionnement des titres, alignement, colonnes, justifications des paragraphes, interlignages), l’utilisation de l’italique, des majuscules, des abréviations, des symboles, des mots étrangers…

Dépourvu de signes de ponctuation, un texte sera le plus souvent inintelligible, incompréhensible, et fourmillera d’ambiguïtés. Un bon usage, ne serait-ce que de la virgule, peut modifier le sens d’une phrase. À l’inverse, mal utilisé, il peut aboutir à une absurdité, voire une amphibologie.

La même remarque peut être faite avec les épithètes qui changent absolument le sens d’une expression ou d’une phrase selon qu’ils sont placés devant ou après le nom qu’ils qualifiaient. Aussi, nul doute qu’être correcteur est un vrai métier.

« Les correcteurs. On fait une faute, ils la corrigent ; on la maintient, ils la recorrigent : on l’exige, ils la refusent ; on se bat au téléphone, on remue des bibliothèques, on s’aperçoit qu’ils ont raison. Mieux vaut abandonner tout de suite. »
Alexandre Vialatte
Écrivain, critique littéraire et traducteur français

Envie de devenir correcteur professionnel ?

MD Mots vous propose de suivre par correspondance une préparation au métier de correcteur-relecteur-réviseur afin que vous puissiez justifier ensuite de votre formation auprès des professionnels (édition, communication, presse, etc.). Les cours et exercices portent sur l’orthographe, la grammaire, l’écriture, la réécriture (initiation), l’orthotypographie et la mise en page.

Elle se déroule en e-learning sur une période de 6 mois et une attestation de compétences est délivrée à l’issue de la formation.

La pédagogie utilisée est la suivante :

  • Un test d’admission préalable pour évaluer le niveau du demandeur (non éliminatoire ; niveau recommandé, mais non obligatoire : baccalauréat)
  • Une méthode pédagogique progressive avec un accompagnement très personnalisé (certains points peuvent être revus et des exercices complémentaires proposés jusqu’à l’acquisition des connaissances)
  • Des cours et des exercices d’orthographe, de grammaire, d’écriture, de réécriture, d’orthotypographie et de mise en page…

Un cours et un devoir sont envoyés tous les 15 jours, suivis d’un retour avec une correction globale et personnalisée. Soit au total : 12 cours, 12 devoirs, un test intermédiaire et un test final dont le corrigé sera accompagné du certificat de compétences.

Faites financer cette formation

MD Mots est un organisme référencé – Prise en charge possible par votre OPCO, Pôle emploi ou via votre CPF.

Formation éligible au CPF

Cette formation est éligible au CPF, car elle est adossée à la certification en langue française Le Robert. Code CPF : 237126.
Dans le cadre d’un financement de la formation par le CPF, le passage de l’examen se déroule obligatoirement en présentiel : compter une demi-journée — Lieu : Maison du Numérique et de l’Innovation, Place Georges Pompidou, 83000 Toulon.
→ Il est également possible de passer l’examen dans le Centre de La Poste le plus proche de chez vous. Comptez alors 50 € supplémentaires pour couvrir les frais de surveillance.

Tarif pour les particuliers

1 250 €

ou

1 500 € lorsque la formation est couplée à la certification en langue française Le Robert

Tarif avec prise en charge

1 800 €

ou

2 000 € lorsque la formation est couplée à la certification en langue française Le Robert

(règlement possible en plusieurs fois)

Sur la base de 125 heures à 16 €
Net de taxes – TVA non applicable, art. 293-B du CGIP

Contenu de la formation

Tout afficher
Retour haut de page